la Cinquième Couche
bande dessinée, graphisme, art plastique, littérature, théâtre et bien d'autres
Dernière parution
21 Octobre 2014
Les gris colorés
Victor Hussenot
À paraître
William Henne
William Henne, Xavier Löwenthal
Lukas Verstraete
Sylvain Paris
LL de Mars
Warren Craghead III
Image de fond:
1h25 de Judith Forest
Catalogue / Collection Extracteur
1h25
304 pages, 16 X 24 cm, bichro, 16,00 ¤
isbn : 2-930356-68-5
Parution: 01 Novembre 2009

1h25 from Judith Forest on Vimeo.


Derrière ce titre énigmatique se cache le carnet intime d’une jeune femme qui a choisi de raconter en bande dessinée un court moment de sa vie, étalé sur quelques mois (entre le début de l’hiver et la fin de l’été). Guidée par le désir de tout raconter, elle ne fait pas mystère de ses doutes (y compris sur le projet même de ce livre), de ses difficultés, de ses addictions (physiques ou affectives) et de sa vie sexuelle fragmentée. Description honnête, lucide et sans tabou de l’expérience amoureuse et sensuelle comme des moments les plus sombres de son histoire, le récit ne fait l’impasse ni sur la chronique intime de son existence ni sur les épisodes presque insignifiants de son quotidien, si éloigné de la vision idéalisée et fantasmée que l’on projette enfant. Aucun des protagonistes n’échappent à son regard pénétrant et sans complaisance. L’adolescence n’est pas encore si éloignée, et c’est encore au début de l’âge adulte que l’étudiante entame son entreprise autobiographique. Évitant un nombrilisme maussade, cette jeune auteure fait preuve d’une étonnante maturité et se révèle terriblement attachante, contrebalançant les moments de doutes et d’introspection par de plus légères anecdotes. L’auteure se raconte d’une manière toujours surprenante et même parfois drôle, malgré le sentiment de solitude et de malaise qui taraude ses pensées. C’est aussi, en creux, le rencontre d’une jeune femme et du dessin, la découverte de la bande dessinée comme manière de se raconter.
Son dessin, sans fioriture et sans esbroufe, aux allures de croquis, rehaussé par une élégante bichromie, se veut le vecteur le plus direct pour dresser le décor de ses aventures sentimentales et dépeindre les aléas de ses émotions. Ce livre dense et sans concession constitue une forme d’éducation sentimentale, une expérience intime de dévoilement, un remarquable travail sur soi pour extraire tout le sel de la rencontre de l’auteure avec l’autobiographie dessinée.
S’immergeant dans l’écriture de son carnet comme dans une thérapie personnelle, elle déroule petit à petit le fil de son existence de jeune adulte, essayant de se reconstruire une image, de se comprendre elle-même. Poussant l’expérience de la confession dans ses derniers retranchements, l’auteure nous livre ici sa vie et ses turpitudes sans détour.
Témoignage sensible et brutal, à fleur de peau, cette autobiographie repousse les limites de la sincérité vis-à-vis de soi et du lecteur.

 
"Toutes mes tentatives pour être aimée me semblent relever de l'imposture."